Š E Š I R

Srela sam te u jednom snu
gde stojiš na suncu i gledaš luku
brodove kako ka nama plove
i ribare kako mreže vuku.

Zastala sam i rekla:
Da li je to vaš šešir pao?
Kako se uzme. Nije.
Al’ jeste, nisam ni zanao.

Kakva sreća da sam vas sreo
sunce je jako bez šešira
ako u žurbi niste nekoj
sedite samnom kraj šimšira.

Ljubaznost je vaša velika vrlo
al’ vremena nemam skoro ni malo
put me dug čeka
a kao da će i oluja neka.

Prođoh u žurbi
zbog čega, zašto,
ne mogu reći jer san je bio
al’ na javi još uvek vidim
magične oči i osmeh mio.

 

 

LE CHAPEAU

Je t’ai rencontré dans un rêve.
Tu es là en plein soleil et tu regardes le port,
Les bateaux qui voguent vers nous,
Les pêcheurs qui tirent leurs filets.

Je me suis arrêtée et dit :
Est-ce votre chapeau qui est tombé ?
Comment dire, non.
Mais en fait oui, je ne m’en étais pas rendu compte.

Quelle chance de vous avoir rencontrée,
Le soleil est insupportable sans chapeau.
Si vous n’êtes pas pressée,
Asseyez-vous avec moi à côté du buisson.

Votre courtoisie est votre grande qualité,
Mais je n’ai point le temps,
Un long voyage m’attend,
De plus, il semblerait qu’une tempête se prépare.

Je passais rapidement
A cause de quoi, pourquoi.
Je ne pouvais le dire car c’était un rêve.
Mais en réalité, je vois toujours
Les yeux magiques et le sourire aimé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s