L A N U I T

Luna sjajna ovu noć obasja i dade joj veličanstven ton.
Ako me se setiš, a ti me potraži u
Noći muzeja, gde se narod tiska i
Umetnost traži. Čekaću te kraj žita od zlata, bademovih grana u raskošnom cvetu
I zvezdanog neba. Kad ugledam svetlost milog lica tvog
Tada čućeš da ne kažem ništa, sve nežne reči iz srca mog.

27VANGOGHJP2-superJumboStarry Night Over the Rhone by Vincent van Gogh

LA NUIT

Lune brillante, illuminant cette nuit, lui donnant une nuance magnifique.
Au souvenir de moi, cherche-moi lors de la
Nuit des musées, où le monde se presse et va en quête d’
Une œuvre. Je t’attendrai au bord du champ de blé d’or, sous les branches de l’amandier en fleurs.
Infini étoilé. Quand j’aperçois ton visage clair et aimé,
Tu sauras à cet instant que je tais tous les mots doux de mon cœur.

 

Š E Š I R

Srela sam te u jednom snu
gde stojiš na suncu i gledaš luku
brodove kako ka nama plove
i ribare kako mreže vuku.

Zastala sam i rekla:
Da li je to vaš šešir pao?
Kako se uzme. Nije.
Al’ jeste, nisam ni zanao.

Kakva sreća da sam vas sreo
sunce je jako bez šešira
ako u žurbi niste nekoj
sedite samnom kraj šimšira.

Ljubaznost je vaša velika vrlo
al’ vremena nemam skoro ni malo
put me dug čeka
a kao da će i oluja neka.

Prođoh u žurbi
zbog čega, zašto,
ne mogu reći jer san je bio
al’ na javi još uvek vidim
magične oči i osmeh mio.

 

 

LE CHAPEAU

Je t’ai rencontré dans un rêve.
Tu es là en plein soleil et tu regardes le port,
Les bateaux qui voguent vers nous,
Les pêcheurs qui tirent leurs filets.

Je me suis arrêtée et dit :
Est-ce votre chapeau qui est tombé ?
Comment dire, non.
Mais en fait oui, je ne m’en étais pas rendu compte.

Quelle chance de vous avoir rencontrée,
Le soleil est insupportable sans chapeau.
Si vous n’êtes pas pressée,
Asseyez-vous avec moi à côté du buisson.

Votre courtoisie est votre grande qualité,
Mais je n’ai point le temps,
Un long voyage m’attend,
De plus, il semblerait qu’une tempête se prépare.

Je passais rapidement
A cause de quoi, pourquoi.
Je ne pouvais le dire car c’était un rêve.
Mais en réalité, je vois toujours
Les yeux magiques et le sourire aimé.

S N A G A

Kao vetar
što ne čini se jak
probija vunu kaputa
i ledi krv i žile.

Kao Sunce
što ne čini se jako
zalazeći zaslepljuje
lepotom pogled.

Kao Mesec
što ne čini se sjajan
osvetljava u noći
neko lice.

Kao tvoje oči
što ne čine se mojim
Sunce i Mesec
vetar i vodu
čine da su moji.

 

LA FORCE

Comme le vent
Qui semble ne pas être fort,
Transperce le manteau de laine
Et glace le sang et les veines

Comme le soleil
Qui semble ne pas réchauffer,
Par sa beauté, en se couchant
Aveugle le regard

Comme la lune
Qui semble ne pas briller,
Illumine la nuit
Un certain visage

Comme tes yeux
Qui semblent ne pas m’appartenir,
Le soleil et la lune
Le vent et l’eau
Font qu’ils sont miens.

Borovina i so

“Slušaj, preduzimaj nešto, ja gubim inspiraciju, a izdavač čeka!”
Nije razumela šta govori, i ko šta tu treba da preduzme.
Šta očekuje?
Ono što joj je trenutno palo na pamet bilo je da rezerviše karte.
“Kako ja mogu biti odgovorna za tvoju inspiraciju?”
Nije vredelo raspravljati se.
“Pakuj se!”

Već je bila noć kada su stigli.
More je blistalo ispod zvezdanog neba.
Miris je bio očaravajuć.
Borovina i so.
Nije mogla da se nagleda te lepote.

Ako ovo ne pomogne, e onda ništa.

Uneo je torbe, i kao da joj se na momenat učinilo da zvižduće:

Sail away with me honey
I put my heart in your hands
Sail away with me honey now, now, now
Sail away with me
What will be will be
I wanna hold you now…

Sve će biti dobro.
Laknulo joj je.

PIN ET SEL

« Ecoute, fais quelque chose, j’ai plus d’inspiration et l’éditeur attend ! »
Elle ne comprenait pas ce qu’il disait, et qui devait faire quoi.
Qu’attendait-il ?
Ce qu’elle voulait à cet instant était de réserver les billets.
« Comment veux-tu que moi, je sois responsable de ton inspiration ? »
Il était inutile de se quereller.
« Fais tes valises ! »

Il faisait nuit quand ils arrivèrent.
La mer scintillait sous le ciel étoilé.
Les senteurs étaient magiques.
Le pin et le sel marin.
Elle ne se lassait pas de cette vision splendide.
Si cela n’aide pas, alors rien ne le fera.

Il apporta les bagages à l’intérieur, il lui sembla soudain qu’il sifflotait :

Sail away with me honey
I put my heart in your hands
Sail away with me honey, now, now, now,
Sail away with me
What will be will be
I wanna hold you now…

Tout ira bien.
Elle était soulagée.