N A D I M A K

Kada se pojavio film Titanik 1997. godine, na svim radio stanicama su se vrtele pesme Selin Dion. Često smo je gledali i na televiziji. Njeno izvođenje, nikoga nije ostavljalo ravnodušnim, pa ni mog sina koji je tada imao četiri godine. Jednom prilikom, ne sećam se baš tačno kojom, spremala sam se za neki događaj i pred polazak sam pitala decu kako izgledam, da li mogu da krenem.

-Možeš. Lepa si kao Selin.

-Možeš Šela.

Selin sigurno nije lepa, ali je u očima moga sina zbog lepote svoga glasa bila lepotica. Slatko sam se nasmejala. Tada sam dobila drugi deo nadimka.

-A što Šela? – kroz smeh sam pitala ćerku.

-Mama, Mamiša, Mamišela, pa skraćeno Šela.

I tako ja dobih nadimak Šela-Selin koji se piše ShelaSelin.

Godine su prošle, nadimak je ostao.

Nekad nešto zaboravim pa se drugi deo pretvori u  Senil, ali brzo pređe u Selin, dok je prvi deo čvrst kao stena.

 

LE SURNOM

Lorsque le film Titanic est sorti en 1997, on entendait en boucle sur toutes les radios, les chansons de Céline Dion. Elle passait également souvent à la télévision. Elle ne laissait personne indifférent, pas même mon fils qui à l’époque avait 4 ans. Un jour, je ne me souviens plus pour quelle occasion, je me préparais à sortir et j’ai demandé à mes enfants si j’avais belle allure et si je pouvais partir ainsi.

  • Tu peux, Tu est belle comme Céline.

  • Tu peux Sheila.

Céline, n’est pas forcément une belle femme, mais aux yeux de mon fils, à cause de sa belle voix, elle était une beauté. J’ai pouffé de rire. Et ce jour-là j’ai reçu un autre surnom.

  • Et pourquoi Sheila ? demandai-je à ma fille, en riant.

  • Mama, Mamicha, Mamisheila, ben raccourci à Sheila !

Et c’est ainsi que je reçu le surnom de Sheila-Céline que j’écris ShelaSelin.

Les années ont passées, et le double-surnom est rest !

Quand j’oublie quelque chose, la deuxième partie du surnom se change en Cénil (Sénile), mais revient rapidement à Céline, tandis la première partie du surnom est solide comme le roc.